Nouvelle vie, nouveaux défis !

Levée du jour

Levée du jour à Paris

Début septembre ma vie a pris un nouveau tournant… Je suis passée de la campagne à la ville, d’une maison avec jardin à un studio, d’une vie calée sur mon propre rythme à une vie parisienne partagée avec mon compagnon ! Et oui, nous avons emménagé à Paris !

L’intégration s’est mieux passée que ce que je craignais. Mes principales préoccupations étaient de savoir comment continuer à me nourrir sainement et localement, comment appliquer mes pratiques zéro déchet, comment être connectée à la nature de temps en temps (le plus souvent possible !)…

Cela fait maintenant un mois que je suis à Paris. Quel bilan ? 

1. S’alimenter sainement et localement, impossible ?

Quel plaisir j’ai eu de voir qu’il y avait de nombreux marchés à Paris ! Nous allons chaque dimanche matin faire nos emplettes au marché le plus proche de chez nous. Les premières fois ont été un peu laborieuses : faire tout le marché, vérifier quels étaient les producteurs locaux des « intermédiaires/importateurs », quels étaient les étals avec des prix raisonnables. J’ai finalement trouvé les producteurs de fruits et légumes qui me conviennent le mieux ! On y travaille en famille et avec le sourire ! Je refuse les sacs plastiques en n’oubliant pas d’apporter mes propres sacs.

Un magasin d’alimentation bio se trouve également à deux pas de chez nous : on y achète les oeufs, les produits d’entretien, les champignons etc. Pour le reste, j’achète plus de choses dans un supermarché classique que ce je faisais auparavant. Je cherche des alternatives locales/bio au fur et à mesure, car le détail non négligeable qui s’ajoute ici, c’est le prix !  Le bio/local c’est bobo donc plus cher qu’ailleurs ! En tout cas, c’est l’impression que j’en ai…

Je suis preneuse de tous vos conseils et de toutes vos idées pour consommer sainement et local à Paris ! 

2. Et les déchets ?

Je n’ai plus de composteur ni de chien : les déchets augmentent de manière significative ! J’essaie de cuisiner des choses que je mettais avant au compost, comme les fanes de carottes. Je les ai mises dans une quiche mais je ne trouve pas que cela ait beaucoup de goût. Avez-vous des recettes ?

Sans parler des produits que je ne trouve plus sans ou avec peu d’emballages. J’ai donc un travail de recherche à faire pour trouver de nouveaux produits ou de nouveaux commerces sans emballages.

Heureusement, je suis venue à Paris avec de bonnes habitudes. J’utilise toujours mes mouchoirs en tissus, je me lave avec un savon d’Alep, de même pour mes cheveux (avec du vinaigre de cidre). Je ne me maquille toujours pas, j’utilise mes cotons en polaire pour me nettoyer le visage. En revanche, j’utilise de nouveau un dentifrice en tube. Je me suis laissée aller à la facilité sur ce point.

Et pour finir, mon compagnon et moi avons des habitudes différentes. Il fait beaucoup d’efforts pour s’adapter à mon mode de vie et je lui en suis très reconnaissante. Il arrive tout de même qu’il y ait des échecs et des points de désaccords : j’ai dit non aux lingettes pour faire le ménage mais je n’ai pas encore trouvé de solutions concernant son envie de mettre du papier alu ou cellophane pour recouvrir tout ce qui rentre dans le frigo…

On s’équipe et on s’adapte au fur et à mesure. Une yaourtière (achetée d’occasion) a trouvé sa place parmi nous ainsi qu’un magnifique robot multifonctions (cadeau d’anniversaire). On cuisine ainsi tous les jours pour nos dîners et nos déjeuner à emporter.

3. Des arbres, des fleurs et des abeilles !

Nous avons la chance d’habiter dans une résidence arborée et fleurie, située dans une rue bordée d’arbres et le tout à 500 mètres d’un grand parc ! Bref, je me sens vraiment privilégiée car je sais que la verdure est une chose tout de même rare à Paris (surtout quand on a comme référentiel la garrigue et les vignobles gardois). Chaque week-end est l’occasion d’aller découvrir de nouveaux parcs et vérifier qu’il existe tout de même un peu de vie dans cette ville hors-sol. Je me rappelle avoir visionné des documentaires sur la vie sauvage à Paris. Malheureusement, je n’en ai encore rien vu… Je ne dois sûrement pas y être au bon moment, c’est-à-dire quand les parcs sont fermés. En revanche, je trouve que les abeilles sont ici plus nombreuses. Un comble !

Abeilles

Pour prolonger le plaisir, nous avons adopté quelques plantes dont nous prenons grand soin ! Les derniers arrivés sont du thym et du basilic, gracieusement offerts lors de la Fête des jardins. J’espère qu’ils survivront à l’hiver…

C’est donc une toute nouvelle vie, de nouveaux défis et une formidable opportunité pour  apprendre à s’adapter (résilience résilience !). Je ne passerai clairement pas le reste de ma vie à Paris mais je m’efforce de profiter au maximum des bonnes choses de cette ville. Je reste optimiste :)

Publicités

56 réactions sur “Nouvelle vie, nouveaux défis !

  1. salut ! pour conserver les choses au frigo, tu peux utiliser des tupperwares, ou des contenants que tu récupères.

    sinon, il y a une très bonne alternative, c’est le contenants « pyrex » avec un couvercle ! ils peuvent s’utiliser pour conserver des aliments, mais aussi comme plats allant au four (qualité pyrex)

  2. Hello d’une parisienne qui a quitté Paris il y a 3 mois (j’ai fait l’inverse, je suis partie à la campagne) je te donne cette liste de conférences sur la nature à Paris, c’est gratuit et c’est très pro : http://www.natureparif.fr/connaitre/conferences/1452-vos-conferences-en-2015
    Tu peux aussi faire des sorties avec la LPO IDF et avec le CORIF – très très bien – Fred Malher ornithologue tient un blog « les oiseaux en ville » à consulter – tu verras que oui il y a bcp d’abeilles car peu de pesticides à Paris, qu’il y a une faune variée et que la capitale abrite même plusieurs couples de faucons pélerins. Bonne découverte ! Lorraine

  3. J’ai vécu pendant 5 ans à Paris, et j’ai toujours tenté de privilégier le local qui est assez facile à faire sur les marchés. J’allais au marché d’Aligre pour y faire le plein de légumes chez un petit paysan très sympa qui effectivement bosse en famille (c’est peut-être le même ?) pour les graines en tout genre il y a un petit magasin la graineterie situé sur la place d’Aligre, pour le fromage, au fromager dans la rue Côte (je crois que c’est ça !). Je n’achète jamais de viande ni oeufs mais parfois j’avais une petite envie alors direction la halle !

    Pour le reste, j’adorais aller dans une biocoop, celle-ci en particulier : http://www.biocoop.fr/magasins-bio/Trouver-ma-biocoop/Ile-de-France/Paris/BIOCOOP-BASTILLE-WELCOME les vendeurs sont très sympa et toujours de bon conseils !

    Les endroits « verts » à Paris sont un peu partout. Je me promenais très souvent le long de la coulée verte ou à Vincennes. Il y a beaucoup d’abeille ici car tous les parcs mettent en place des ruches.

    Je te remercie pour ce blog que je découvre. Mon combat à moi, ce n’est plus de manger local ou sain mais le tout « made in china »…

    Bonne journée !
    Léa

  4. Salut à tous,

    pour ma part, j’ai également la chance d’habiter près du bois de Vincennes et des bords de Marne. A découvrir à vélo! vous pouvez en une heure de vélo à vitesse modérée, être à la campagne, au bord du lac de Vaires. Je suis arrivée sur Paris en 2010 (après 2,5 ans passés à la Réunion!!) et je trouve mon équilibre entre vie urbaine et balades en forêts. Pour le moment, ma préférée est celle de Fontainebleau.
    Côté produits bio et éco-responsables, il y a beaucoup plus de choix à Paris que dans n’importe quelle ville de province. De temps en temps, je récupère quelques produits dans une ruche et je suis sûre que les produits sont locaux et bios.

    Pour les emballages, j’évite les plastiques. Nous avons trouvé des boîtes en verres chez différents magasins et nous récupérons les pots tels que les pots de confitures pour ranger les produits achetés en vrac.

    Et pour les abeilles, je crois savoir que les abeilles des villes son moins intoxiquées que celles des campagnes car elle butinent des fleurs non traitées….. c’est en tout cas ce que j’avais entendu pour le miel conçus sur les toits de Paris!

    A bientôt !

  5. Pour tes déchets, tu peux prendre un lombri compost si tu en as la place.
    Est pour le dentifrice, personnellement je vais chez lush, j’utilise de l’éthifrice, au début cela fait bizarre, mais on s’adapte peu à peu.
    J’habite aussi dans la région parisienne, avec les contraintes :
    – Peu de local
    – magasin bio assez cher
    – Pas de voiture pour aller faire les courses loin
    Bon courage dans ta recherche

  6. bonjour, pour les emballages dans le frigo, il y a des alternatives intéressantes comme les bee’s wrap en tissu bio imperméabilisé à la cire d’abeille, du film « oxodégradable » ou encore de l’aluminium recyclé.

  7. Bonjour,

    Je vis en région parisienne depuis toujours et je me suis lancée le défi zéro déchet depuis plusieurs mois en essayant d’adopter de nouvelles habitudes chaque mois.

    Je n’ai pas de réponse à t’apporter pour consommer local sur paris, mais je pense que ta démarche sur les marchés est une bonne solution.

    Pour les fanes de carottes, il y a des recettes sur internet (quiches, flan, soupes, …) (en voici 34: http://www.ptitchef.com/recettes/recettes-aux-fanes-de-carottes) . Mais si après essais tu n’aimes pas, tu peux toujours les laisser sur les marchés car certains vendeurs gardent les produits « non-consommable » pour donner aux animaux . Je travaille moi même sur les marchés et récupère les fanes et autres « déchets » pour donner aux poules de mes parents.

    Pour éliminer le cellophane et l’aluminium, tu peux investir dans des boites en plastiques ou en verres de différentes tailles pour stocker. J’ai l’habitude de récupérer les boites en plastiques lorsque mes collègues prennent à emporter chez le chinois. Si tu préfères celle en verre, tu peux en trouver dans tous les magasins de type alinéa, ikea, casa .

    J’espère que ces astuces t’aideront.

    Cordialement

    Mathilde

  8. Je viens de découvrir votre blog j’ai feuilleté virtuellement quelques pages. C’est étonnant car les blogeuses que je suis bien souvent la prise de conscience écologique et/ou la création du blog va de pair avec un départ vers la ruralité, ici c’est l’inverse.
    Hop dans mes favoris et même dans un article spécial vu que je viens de découvrir plusieurs blogs bien sympathique

  9. Bonjour,
    Pour les coins espaces verts ( c’est aussi ce qui m’a le plus manqué en arrivant à Paris, il y a maintenant 15 ans !), j’habite près du bois de Vincennes qui recèle des trésors : jardin d’agronomie tropicale, ferme pédagogique écologique, étangs, parcours de santé… Mon conseil, prendre un velib et ne pas hésiter à sillonner le bois en évitant le lac de la porte dorée, accessible en métro et surpeuplé le week end…
    Sinon, plus loin et pour une bonne journée de marche, la forêt de Fontainebleau et celle des Trois Pignons près de Milly la Forêt sont juste géniales. Le week end, le train Paris-Fontainebleau fait des arrêt en forêt pour les randonneurs matin et soir…

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s